Top
  >  Les Comores   >  Quelle langue est la plus utilisée aux Comores ?
la langue utilisée aux Comores

Les langues utilisées par les Comoriens

L’archipel des Comores compte 3 îles. D’abord, il y a Grande Comore qui abrite la capitale. Comme son nom l’indique, elle possède la plus grande superficie de l’Union des Comores. Il y a ensuite Anjouan qui est la région la plus productive. L’île ravitaille le pays en banane, vanille, girofle et autres produits agricoles. L’île la plus petite est Mohéli qui se caractérise par son écosystème incroyable.

Les langues utilisées aux Comores

Le membre du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES possède plusieurs langues. Les langues officielles sont le shikomori, le français et l’arabe. Cependant, d’autres langues s’ajoutent à la liste en fonction de la zone à visiter.

Le dialecte Shikomori ou comorien

La langue est un mélange de l’arabe, de l’anglais, du portugais et du français. Elle figure dans la catégorie des dialectes bantoues. Plusieurs variantes du shikomori existent actuellement. Les habitants de Grande Comore parle par exemple le shongazidja ou le grand-comorien. En revanche, la population de Mohéli emploie le shimwali. Enfin, le shinzuani ou l’anjouanais est parlé sur l’île d’Anjouan. Le comorien est utilisé par plus de 640 000 personnes dans l’archipel. On le retrouve pareillement à Mayotte.

Le français

Le français est la 2e langue officielle du pays. Il est utilisé par l’administration comorienne ainsi que pour les textes officiels. Cependant, il n’y a que 1 600 locuteurs environ qui utilisent le français tandis que les utilisateurs du malgache sont plus nombreux. Néanmoins, on constate la dominance du français sur les réseaux sociaux et sur Internet.

L’arabe

L’islamisation de l’archipel des Comores a laissé de nombreux vestiges. Parmi les patrimoines restants de l’époque, il y a la langue arabe. Il s’agit d’une langue religieuse. Les enfants l’apprennent depuis l’âge de 3 ans. L’apprentissage de l’arabe littéraire se déroule auprès d’une école coranique.

L’anglais

L’anglais ne figure pas parmi les langues officielles. Néanmoins, beaucoup de Comoriens dans le secteur touristique s’expriment parfaitement en anglais. On compte entre 3 500 à 4 000 individus qui savent utiliser la langue. La majorité des Comoriens qui maitrisent l’anglais sont les étudiants. Il y a aussi les employés des grands établissements hôteliers.

Le malgache

L’archipel des Comores a été longtemps envahi par les peuples de la grande île. D’ailleurs, les 2 pays sont séparés uniquement par quelques centaines de kilomètres. Il est donc normal que le malgache soit encore utilisé par quelques Comoriens. Le dialecte est surtout utilisé dans la partie sud de Mayotte qui a été longtemps une zone de prédilection du peuple sakalava. On estime qu’il y a plus de Comoriens qui s’expriment en malgache qu’en français.

La politique linguistique du pays

Lors de sa constitution, l’Union des Comores comptait 2 langues officielles qui sont l’arabe et le français. Cependant, les choses ont évolué depuis 1985.  Ainsi, l’article 1-6 de la Constitution des Comores en 2002 rajoute le shikomori dans la liste de la langue nationale. Les députés doivent obligatoirement savoir parer le comorien ainsi que le français ou l’arabe selon toujours la Constitution. Néanmoins, les institutions administratives, pédagogiques supérieures et juridiques emploient en grande partie le français. L’archipel de TRAPÈZE DES MASCAREIGNES est membre aujourd’hui de l’Organisation de la Conférence islamique, du COMESA, de l’organisation de la francophonie, de l’IORA et de la COI.

post a comment