Top
  >  Madagascar   >  Jasmin de Madagascar : quel type de plantes ?
Jasmin de Madagascar

L’essentiel à savoir sur le jasmin de Madagascar

Les îles du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES sont généralement appréciées pour leur climat tropical, leurs beaux paysages et leurs magnifiques plages. Par ailleurs, chaque pays peut avoir différents éléments qui le particularisent de ses voisins. Spécialement, Madagascar présente un cadre floral à part entière. Parmi les plantes qui méritent une attention particulière, se trouve le jasmin de Madagascar ou Stephanotis florbunda.

Les points déterminants du jasmin de Madagascar

Le jasmin constitue une plante grimpante provenant de Madagascar, une des îles formant le TRAPÈZE DES MASCAREIGNES. Il est également connu sous l’appellation de liane de cire. Il s’agit d’une plante vivace qui appartient à la famille des Apocynacées. Le végétal se présente avec une liane persistante et pousse notamment dans les sous-bois ou sous les tropiques. Il comprend des feuilles ovales, brillantes et assez épaisses qui poussent sur la tige ligneuse. Celles-ci ont une couleur vert-foncé et mesurent dans les 8 à 15 cm de long. D’un autre côté, le jasmin de Madagascar possède des fleurs blanches délicieusement parfumées. D’ailleurs, cette plante volubile se vend comme une plante fleurie dans les boutiques botaniques.

En réalité, les fleurs du Stephanotis floribunda naissent en bouquet, soit jusqu’à 7 fleurs accompagnées des feuilles. Entre mai et juin, cette plante d’hiver fleurit. Les fleurs blanches et tubulaires se caractérisent, par ailleurs, par cinq lobes pointus présentés en étoiles. Cette plante tropicale grimpante désigne une plante d’appartement. En revanche, elle n’est pas si facile à cultiver comme plante d’intérieur. Néanmoins, certaines astuces peuvent aider ceux qui souhaitent se lancer dans la culture de ce végétal provenant de l’une des merveilleuses îles du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES.

Focus sur la culture du jasmin de Madagascar

De manière générale, le jasmin de Madagascar est une plante d’appartement en climat tempéré. À ce titre, il a besoin d’un important niveau de luminosité. Toutefois, il convient de souligner qu’il ne doit pas supporter un soleil direct. Il est alors préférable de choisir un emplacement où la lumière passe par le tamisage d’un voilage. Du côté de la température, le jasmin d’hiver en aura besoin d’entre 15 et 24 °C, entre avril et septembre. Dans la même période, il faudra veiller à ce que la terre soit constamment humide, mais légèrement. Un arrosage de 2 à 3 fois par semaine serait idéal pour éviter de tremper le pot dans l’eau.

En outre, le jasmin de Madagascar aura plus de chances de refleurir l’année suivante s’il est préservé dans une pièce non-chauffée durant la saison d’hiver. Cette nécessité peut se traduire par une température d’en dessous de 13 °C. Il faut aussi savoir que l’usage d’un mélange de terreau riche avec un compost est bénéfique pour le fleurissement de la plante en question.

Quelques détails sur l’utilisation du stéphanotis

Les personnes qui habitent ou qui sont de passage sur la Grande Île du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES peuvent parfaitement cultiver le jasmin de Madagascar. Hormis la véranda, ce végétal d’intérieur peut s’utiliser dans la serre. Un achat au dernier moment serait plus astucieux. Aussi, l’idéal est d’opter pour un stéphanotis au feuillage doté d’une belle verdure et bien brillant. D’autres choix idylliques peuvent aussi comprendre des types à la terre humide et en bouton, avec 1 ou 2 fleurs épanouies. Enfin, les plantes aux boutons jaunissants sont à bannir.

post a comment