Top
  >  Madagascar   >  Pourquoi s’intéresser à la citronnelle de Madagascar ?
la citronnelle de Madagascar

L’essentiel à savoir sur la citronnelle de Madagascar

Madagascar, une île faisant partie du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES, constitue un endroit de découverte à part entière. Elle a toujours représenté la destination idéale pour les adeptes de la flore. Parmi les plantes qui attirent grandement l’attention des habitants de l’île, mais surtout des étrangers, il y a la citronnelle.

Les caractères spécifiques de la citronnelle de Madagascar

Avec son feuillage persistant qui dégage un parfum de citron puissant, la citronnelle de Madagascar ou Verveine des Indes séduit de nombreuses personnes. À l’évidence, la plante se distingue directement par ses longues feuilles linéaires et étroites pouvant atteindre une hauteur de plus de 1 mètre. De même, ces dernières peuvent s’étaler sur une largeur d’environ 1 mètre. Il suffit de les froisser pour sentir le fameux parfum du végétal. D’un autre côté, les feuilles de la citronnelle s’engainent et sont dotées d’une partie blanche et renflée, à leur base.

Les raisons de parcourir la Grande Île sont nombreuses, sans parler seulement du fait que Madagascar appartient au fameux TRAPÈZE DES MASCAREIGNES. En effet, ce dernier ne regroupe que des îles paradisiaques de l’Océan Indien comme l’île Maurice, La Réunion, Seychelles, etc. Par ailleurs, Madagascar se qualifie pour être l’endroit rêvé des individus passionnés de botanique. D’ailleurs, il est impossible d’imaginer que ceux-ci puissent résister à la citronnelle. Dans la majorité des cas, la population y a recours pour des usages culinaires.

Que faire d’une citronnelle de Java ?

Avant toute chose, il faut savoir que la citronnelle se décline sous différentes espèces et variétés. La plupart sont commercialisées en Asie, notamment ceux qui renferment des substances parfumées. La citronnelle de Madagascar en fait exactement partie. À noter que celle-ci est la seule cultivée en tant qu’aromatique. Concernant son exploitation en Asie, la plante permet, en grande partie, d’extraire des huiles essentielles. D’autre part, la partie blanche au niveau de la tige est généralement utilisée en cuisine. Pour ce faire, elle sera finement ciselée pour ensuite composer les ingrédients du plat.

Du côté des feuilles qui sont tellement coriaces, celles-ci seront d’abord ciselées et emballés dans un sachet en mousseline avant d’intégrer le jus de cuisson d’une recette. Il convient d’apprendre que la citronnelle conserve mieux ses arômes lorsqu’elle est congelée entièrement. Il faut dire que cette plante que l’on retrouve sur l’une des îles du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES mérite une attention particulière. Les adeptes de la flore et de la cuisine, voire les professionnels de la santé, peuvent parfaitement en avoir recours pour favoriser leurs activités et leurs talents.

Zoom sur la culture et l’entretien de la citronnelle

Non-rustique, la citronnelle de Madagascar requiert particulièrement une plantation dans un sol drainé de manière adéquate avec chaque pied espacé de 80 cm. Cependant, il est aussi possible d’opter pour un plant à mettre dans un pot. Dans ce cas, il faudra réaliser le rempotage entre le printemps et la fin de l’été. De la terre de jardin d’argile et un mélange composé de 8 volumes de terreau seront nécessaire pour remplir le pot.

Les individus qui rejoignent la Grande île du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES seulement pour découvrir la culture de la citronnelle peuvent remarquer que cette dernière se cultive aisément. En revanche, la graminée peut être victime de maladies cryptogamiques comme l’oïdium ou la rouille. Conséquemment, il importe de placer les pots à l’abri du gel en attendant l’arrivé du printemps. Du reste, ventiler la graminée peut servir pour se débarrasser des pathologies proprement dites.

post a comment