Top
  >  Madagascar   >  Bref apercu de la musique de Madagascar
la musique de Madagascar

Coup de projecteur sur la musique de Madagascar

Parmi les destinations intéressantes parmi les îles du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES, on peut distinguer Madagascar. Il est vrai que la Grande Île propose plusieurs facettes que vous pouvez découvrir pendant votre séjour. Outre la gastronomie locale, il convient aussi de découvrir la musique du pays.

Un pays où toutes les musiques se retrouvent

Lorsqu’on passe des vacances dans  un pays étranger, il est normal que l’on soit fasciné par la beauté de ses paysages, son climat, sa faune et sa flore, ou encore par ses plages. Mais il existe également d’autres volets qui méritent d’être connu par les touristes. Il n’est pas facile de définir la musique malgache. En fait, elle est influencée par les origines austronésiennes du peuple malgache. Mais elle a aussi gardé les rythmes de l’Afrique toute proche. Au fil des années, cette musique s’est enrichie grâce aux contacts avec les États-Unis et l’Europe.

On peut même dire aujourd’hui que tous les rythmes et les tendances musicales existent sur la Grande Île grâce à la mondialisation et au développement d’Internet. C’est ainsi que sur les ondes des radios de cette île du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES, vous pouvez entendre du jazz, du R’n’B, du hip hop, du rock, du reggae, de la soul, de la country, sans oublier les variétés des artistes locaux.

Différentes facettes du pays des lémuriens

Il faut dire que la musique est omniprésente dans la vie des Malgaches. En effet, elle est présente dans les événements familiaux comme un mariage, une circoncision, un retournement des morts, une veillée funèbre, etc. Mais la musique malgache a aussi sa place dans les cérémonies religieuses ou traditionnelles. On peut donc dire qu’elle est le prolongement de la vie sociale et reste un ciment pour la cohésion de la communauté. En fonction de la région que vous visitez pendant votre séjour sur l’île rouge, vous allez pouvoir écouter toutes sortes de musique. Ainsi, sur les hauts-plateaux, c’est surtout le « vako-drazana » ou chant traditionnel qui est à l’honneur.

En revanche dans le nord de l’île, vous pouvez entendre du « salegy », du « kawitry » et du « malesa ». Quant au sud, c’est le royaume du « tsapiky », du « kilalaky » et du « beko ». Si vous vous rendez dans l’est de Madagascar, vous allez pouvoir apprécier le « basesa ». Enfin, le sud-est est surtout marqué par le « batrelaky » et le « mangaliba » tandis que le centre-sud se démarque avec le « zafindraony ».

Une variété de rythmes pour le plaisir des oreilles

Madagascar se distingue des autres îles du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES par la grande diversité de ses paysages. Il est vrai qu’il s’agit de la plus grande île de cette partie de l’Océan Indien. Cela se traduit aussi sur le plan musical. Chaque région possède ses propres instruments, son chant traditionnel et son rythme. Toutefois, on peut remarquer que sur les hautes terres, cette musique est plus langoureuse et donne plus de place aux paroles et aux messages.

Par contre, sur la côte, le rythme est soutenu et invite le plus souvent à danser. Les percussions et autres instruments rythmiques dominent, même si les instruments de musique traditionnels sont toujours utilisés. Jusqu’à présent, aucun musicien malgache n’a réussi à percer sur le plan international, comme leurs homologues africains. Cependant, quelques-uns se sont quand même illustrés à l’étranger. Il s’agit notamment de Jaojoby qui est surnommé le roi du « Salegy », de Rossy qui est le roi du « Tapolaka », de Justin Vali qui utilise des instruments traditionnels, du groupe Mahaleo qui excelle dans le folk, etc.

 

post a comment