Top
  >  Madagascar   >  Un voyage de découverte inédit à Madagascar
Un voyage de découverte inédit à Madagascar

Faire connaissance avec les habitants de Madagascar

De nombreuses personnes connaissent certainement Madagascar à travers le fameux film d’animation éponyme. Mais en réalité, il s’agit d’une magnifique île en plein cœur de l’Océan Indien. Appelé également la Grande Île ou l’île rouge, Madagascar est une des îles qui composent le TRAPÈZE DES MASCAREIGNES. Visiter Madagascar, c’est aussi faire connaissance avec son peuple en plus de rencontrer sa richesse en biodiversité. Les habitants de la Grande Île s’appellent Malgaches. La population malgache compte 18 ethnies. Chacune d’elles possède sa propre langue et ses coutumes.

Les communautés ethniques du Nord et de l’Ouest

La partie Nord de la grande île du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES est représentée par l’ethnie Antakarana et c’est également le nom que portent les habitants de cette communauté. Les Antakarana se traduisant « ceux qui peuplent les roches » sont influencés par l’Islam. Le culte des ancêtres règne encore chez ce peuple surtout à travers les événements coutumiers qui mettent en scène les grottes sacrées et les réjouissances. Le Nord-ouest est occupé par l’ethnie Tsimihety qui est une région enclavée. Cela se traduit « ce qui ne se coupe pas les cheveux ». Les habitants appelés également Tsimihety sont historiquement les descendants des pirates européens mélangés aux Vazimba, les premiers ancêtres des Malgaches. C’est la seule ethnie de Madagascar qui n’est pas dirigé par un roi, mais par des sages nommés Sojabe. Enfin, la partie occidentale de l’île est occupée par les Sakalava, une grande ethnie délimitée par Ambanja au nord et Tuléar au sud. Ces habitants sont connus pour le Fitampoha qui est une sorte de bain des reliques des anciens rois de la région.

Les ethnies de l’Est et du Sud-est

Les Betsimisaraka sont les habitants de la partie orientale de cette île du TRAPÈZE DES MASCAREIGNES. L’ethnie s’étend depuis Antalaha au nord jusqu’à Mananjary dans le Sud. La région Nord de l’île est réputée pour la culture de vanille, de café et de girofle tandis que le Sud-est produit des tonnes de litchi et de fruits tropicaux tous les ans. Ensuite, l’ethnie Antemoro est célèbre pour l’art à base de papier fabriqué à partir d’écorce d’arbre Havoha bouillie. Le papier antemoro est orné de feuilles séchées colorées et peut servir de papier à lettres, d’enveloppe et de nombreux objets de décoration. Dans la partie Sud-centre de Madagascar, on rencontre les habitants de l’ethnie Betsileo, réputés pour leur catholicisme ainsi que leur croyance aux influences des ancêtres. La dernière ethnie de ces parties de Madagascar s’appelle Zafimaniry, les « descendants de ceux qui désirent ». Il s’agit d’une peuplade isolée situant au Sud-est d’Ambositra, un village situé à près de 263 kilomètres au sud de la capitale de l’île. Les habitants Zafimaniry sont connus pour leur art du travail du bois.

Les ethnies du Sud et des hautes terres

Le centre-sud de Madagascar est pris par des habitants Bara qui sont un peuple de type africain dont la plupart sont des éleveurs de zébus. L’ethnie Bara est semi-nomade et pratique l’art de la divination et l’astrologie. Les Vezo sont aussi une autre ethnie de Madagascar et leur territoire s’étend sur la côte, entre Tuléar et Morombe. Ces habitants sont également de grands pêcheurs. Dans l’extrême sud de Madagascar habitent les Antandroy. C’est une ethnie et la région la plus aride de la Grande Île. Les habitants Antandroy sont considérés comme des grands guerriers et de grands orfèvres. Les voyageurs et touristes seront certainement frappés par l’art funéraire de cette ethnie malgache. Il est, en effet, marqué par des tombeaux très colorés et décorés de crânes de zébus et de bois sculpté appelé « aloalo ». Au sud-ouest de Madagascar, on rencontre les habitants Mahafaly qui vivent dans des cases de végétaux. La particularité de ces peuples, c’est qu’ils sont polygames. Dans les hautes terres, les habitants sont appelés Merina. Leurs origines malaises et indonésiennes se remarquent à travers leurs apparences physiques.

post a comment